Le gonflage à l’azote

Pourquoi pas le gonflage à l’azote

D’abord, qu’insuffle t’on généralement dans les pneumatiques ?

– De l’air.

Qu’est ce que de l’air ?

– C’est un fluide gazeux constituant l’atmosphère et qui est composé, en volume, de :

21% d’oxygène (gaz  réputé instable)

78 % d’azote ( ?!)

1% de gaz rare dont de l’Argon

Dans cet air, se trouve également des impuretés la vapeur d’eau, le gaz carbonique, l’ozone, etc…

Les  défenseurs du gonflage à l’azote argumentent que ce gaz est d’une plus grande stabilité que l’oxygène,  il migre moins à travers  l’enveloppe du pneu et permet une perte moins rapide de la pression des pneumatiques. L’azote s’échapperait trois fois moins vite du pneu. Pourquoi pas ?

L’azote se dilaterait moins lorsque la température du pneumatique augmente. Pourquoi pas ?

Aussi, de nombreux centre-autos  proposent le gonflage à l’azote de vos roues pour  une somme généralement comprise entre 12 et 15 €.

Imaginons que votre pneumatique, gonflé à une pression de 2 bars, perd 20% de son volume. On peut donc supposer qu’il aura perdu de l’oxygène, puisque ce gaz  migre plus facilement à travers un pneu. Votre pneu, bien que sous-gonflé, aurait donc un volume composé presque exclusivement d’azote ! En regonflant le pneu à 2 bars, on rajoute les 20% de volume manquant, composé à 78% d’azote ! On devrait donc être à quasiment à 95 % d’azote ! Vous aurez économisé 12 €.

Quel constructeur  d’automobile, même le plus prestigieux, quel manufacturier de pneumatique, conseille le gonflage à l’azote ?

En outre, les machines de gonflage à l’azote ont un fonctionnement qui ne  garanti pas un résultat vérifiable quant à la pureté de l’azote. Aucun contrôle ou  analyse du gaz  produit,  ni calibrage n’est fait sur ces machines. Cela laisse un grand doute quant à la composition du gaz injecté dans les pneus.

Enfin, avant de gonfler un pneu à l’azote, il faudrait supprimer tout l’air qu’il contient, donc faire le vide d’air !

Voici pourquoi  devant tant d’interrogations, chez CHRONO  PNEUS ,  nous avons décidé de ne pas vous proposer un gonflage à l’azote qui serait payant, amortissement de la machine oblige.

Nous préférons, chaque fois que nous intervenons sur votre véhicule, contrôler la pression de …l’air de tous vos pneumatiques et de vous faire économiser 12 € !

Lorsque vous perdez régulièrement de la pression sur un pneu, avant d’incriminer la migration les molécules d’oxygène, vérifiez si votre perte ne provient pas d’une crevaison lente, d’une valve ou du mauvais état du seat (partie de la jante sur lequel le pneu vient s’appuyer et assurer l’étanchéité) de votre jante.

Gonfler à l’azote une voiture particulière, le triomphe du marketing.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, et que vous désirez une explication plus scientifique, allez rendre une petite visite au site suivant : www.apsq.org