Les pneus hiver

Un pneu HIVER  est conçu pour circuler dans des conditions hivernales, voici bien une lapalissade.

En hiver, il faut circuler sur des routes plus glissantes (feuilles mortes, pluie, neige, verglas), à des températures plus basses.

Un pneu hiver a d’abord un profil différent, permettant une meilleure accroche sur sol glissant et permettant une meilleure évacuation de l’eau, de la neige et de la boue des canaux des sculptures.

Sa composition est différente également, sa gomme étant plus « souple » avec des températures basses.

Quand  monter des pneus hiver ?

Lorsque la température descend sous 8° de façon stable.

Soit, dans notre région  à peu près du mois de Novembre au mois de Mars. Ou, autre façon de s’en souvenir : horaire d’été =  pneus été / horaire d’hiver = pneus hiver

Cette règle n’est pas valable si vous avez choisi des pneus cloutés. Des dates sont prévues par la législation pour cette utilisation spécifique.

Des pneus cloutés, ça existe encore ?

Oui, mais la législation a tellement limité sa conception et son usage, pour protéger les chaussées, qu’il est très peu demandé. Il reste pourtant encore le plus efficace sur le verglas.

Un pneu hiver ça coute  cher !

C’est vrai, un pneu hiver coute environ 20% plus cher qu’un pneu été de même caractéristique et de même marque. Son rendement kilométrique s’est beaucoup amélioré, il n’est pas rare de faire autant voir plus de kilomètres avec un pneu hiver, qu’avec un pneu été.

Et pendant que vous roulez avec vos pneus hiver, vos pneus été vous attendent et ne s’usent pas !

Donc le cout de départ s’estompe à l’utilisation (encore faut-il garder son véhicule assez longtemps).

La sécurité à un coût mais ridicule par rapport aux conséquences  prévisibles.

Faut-il acquérir  les jantes en même temps que les pneus hiver?  

Tout dépend du cout des jantes et de la durée d’utilisation des pneus. Si vous êtes un gros rouleur (+ 25 000 kms par hiver), vous aurez usé vos pneus dans la saison et il faudra de toute façon remplacer les pneus, il n’y a donc aucun intérêt à avoir des jantes différentes. Si, par contre, vous  faites moins de 10 000 kms par hiver, et que vous gardez votre véhicule plusieurs années, le surcout des jantes peut s’amortir. Reste le cas des rouleurs moyens (entre 10 et 25 000 kms par hiver), le cout sera à peu près comparable.

 

Deux roues hiver suffisent sur les roues tractrices de mon véhicule !

C’est comme à la patinoire, un patin à glace au pied gauche, une basket au pied droit !

Sur des véhicules plus anciens, avec des dimensions de pneus modestes, la solution de n’équiper que les roues tractrices en pneus hiver est à peu près acceptable.

Mais sur les véhicules modernes, il faut absolument monter 4 pneus hiver pour maintenir une certaine cohérence dans  l’équilibre du véhicule.

Imaginons une traction avant montée en 205/55R16 avec des pneus hiver à l’avant et des pneus été moyennement usés à l’arrière. Sur route glissante, l’adhérence à l’avant du véhicule sera bien supérieure  à celui de l’arrière. Les systèmes électroniques d’assistance au freinage (ABS) et  correcteurs de trajectoires (ESP)  n’optimiseront la tenue de route et le freinage qu’en fonction du maillon le plus faible, les pneus arrières.  D’autre part, plus un pneu est large, moins il adhère sur la neige. La pression au cm² y est moins élevée  (En rallye, sur la neige, la largeur des pneus est ramené à  145 mm !) .

Pneus tous temps, pneus hiver et pneus neige, est-ce la même chose ?

Non, si un pneu universel été/hiver existait, les autres pneus n’auraient aucune raison d’être.

Tout est histoire de compromis.  Compromis dans les profils, compromis dans les choix de gomme, compromis dans la silice, etc…

Seul un pneu ayant le marquage MS (ou M+S) est considéré comme pneu hiver. Les pneus tous temps n’ont en général pas se marquage. La législation ne les reconnait donc pas comme pneu hiver (important lorsque vous circulez en Allemagne ou rejoignez les stations de ski en hiver .

D’autre part, suivant l’utilisation et surtout la région dans laquelle vous roulez, il faudra privilégier  tel pneu ou tel autre. Comme pour les pneus été, la gamme hiver des manufacturiers propose  des produits différents adaptés.

Le véhicule qui circulera dans une zone périurbaine  n’aura pas besoin du même type de pneu M+S que le véhicule qui est obligé de rouler en montagne sur des routes mal dégagées.

La dimension de mes pneus hiver peut elle être différente ce celles d’été ?

Non, sauf si le constructeur a aussi homologué une taille différente pour  le même type de véhicule.

Par contre l’indice vitesse peut être moins élevé pour les pneus hiver. Mais dans ce cas, une signalisation appropriée doit en informer le conducteur (étiquette sur le tableau de bord).

Est-ce que les pneus hiver sont obligatoires dans certains pays étrangers  (Allemagne, Autriche ? Suisse) ?

Lorsque vous circulez dans ces pays en hiver, l’équipement de pneus neige n’est pas  imposé en lui-même, mais obligation est faite en Allemagne de circuler avec un véhicule dont les équipements sont adaptés aux circonstances. Il faut donc  avoir des pneus hiver lorsqu’il neige !

Par contre, un peu partout en Europe, dans les zones montagneuses (particulièrement les accès aux stations de ski)  l’obligation d’équipements spécifiques est exigé.

La Finlande est le seul pays européen qui impose l’utilisation des pneus hiver (on les comprends !)

Faut-il sous-gonfler les pneus en hiver ?

Surtout pas !

Au contraire, il faut les sur gonfler d’environ 0,2 bar par rapport à la pression d’utilisation courante ou à la pression d’autres utilisations.

En effet, plus la température est basse, plus la pression mesurée est faible.